Peppo

Peppo

Séverine Vidal

Bayard Jeunesse

  • 14 février 2019

    PRIX SORCIÈRES 2019, NOMINÉ CATÉGORIE CARRÉMENT PASSIONNANT MAXI

    Pëppo est un adolescent décalé: toujours un peu à côté comme un oiseau égaré, capable de passer des heures à surfer lorsque la mer l’appelle. Mais un matin, Frida lui laisse un message qui fait basculer sa vie dans le monde réel: «Salut mon frère. Je pars à la Jonquera. Occupe-toi des petits. Je reviendrai». Elle reviendra. C’est le seul argument qui tienne. Pëppo, qui a l’habitude de ne s’occuper que de lui, et encore, dans un monde sans accointances particulières avec celui des autres, découvre ses neveux avec un oeil nouveau: Colette et Géo, dits les dodus, jumeaux que sa soeur élève seule, mangent, dorment et remplissent des couches comme tous les bébés… Au Ropical, camping désuet ayant perdu depuis longtemps son «T» solaire, Pëppo s’organise et trouve un soutien pour le moins créatif auprès des déclassés de la vie échoués là. En attendant le retour de Frida… Un texte court, constamment en équilibre entre désolation et légèreté, de l’humour à la tendresse à chaque page, on quitte les personnages à regret et on ressort de ce roman bouleversé.


  • par (Libraire)
    3 août 2018

    baby sitting sur la plage

    Lorsque sa sœur prend la tangente, Pëppo, jeune lycéen plus assidu au surf qu'à ses cours, se retrouve en charge de jumeaux de 18 mois. Pas facile quand on a déjà beaucoup de mal avec soi-même !


  • par (Libraire)
    7 juillet 2018

    Un camping 100 étoile(s)

    "Dans la famille de Pëppo, je demande :
    -les jumeaux Coco et Géo, dit les "dodus"
    -le tonton Max et ses chemises improbables
    -Valdo l'ami argentin, spécialiste du "café-chaussette"
    -Henri et Bibiche, les belges
    -Mado, la grand-mère sorcière
    -Frida, la grande soeur
    -les parents Fortunato et Helga, duettiste de choc sur des navires de croisière
    -et enfin Marie-Machine, enfin Marie-Truc, je veux dire Marie-Lola, la petite amie.
    Notre héros Pëppo vit dans une caravane au sein du camping "Le Ropical", la lettre T étant tombée un soir de tempête et jamais recollée, il n'y a plus d'eau dans la piscine depuis longtemps, et des carcasses de voitures s'entassent dans un coin, le camping s'étant reconverti un temps en casse. Pëppo, un ado, qui fait acte de présence au lycée, qui donne des prénoms à sa planche de surf ou à son skate, qui revend des boules à neige en plein été, qui récupère les invendus à la boulangerie. C'est comme ça chez Peppo : débrouille et compagnie. Et quand il se retrouve avec les bébés Coco et Géo sur les bras parce que leur mère a besoin de changer d'air, autant dire que c'est panique à bord !

    On aurait presque envie de louer une caravane au Ropical tellement les personnages ont un coeur gros comme ça.
    Un roman à emporter dans sa valise qu'on aille au camping ou non.
    Le coup de coeur de l'été.


  • 4 juillet 2018

    174 pages de vie à fond les ballons !
    174 pages de joie, de peine, d'amour…
    174 pages de pur bonheur !