Vivre vite

Brigitte Giraud

Flammarion

  • par (Libraire)
    13 septembre 2022

    vivre vite

    Un mari trop tôt disparu un soir de juin 1999 au guidon d'une japonaise Honda 900 cm3 CBR Fireblade. Un retour sur une vie écourtée pleine d'avenir et aussi de mystère. Si claude n'avait pas..., s'il avait plu, si Stephen King ....! et si la vie se résumait à une suite de si !!! Un style concis et flamboyant comme toujours avec Brigitte Giraud .


  • par (Libraire)
    10 septembre 2022

    L'autrice nous offre un texte profond et sensible suite à la mort accidentelle de son mari. Un compte à rebours où se frotte le jeu des "si".
    Un récit de deuil, en hommage à un mari disparu trop tôt, laissant un vide immense derrière lui.


  • par (Libraire)
    3 septembre 2022

    "Nous avions oublié que vivre était dangereux"

    "Et si....." peut-être le début de la fiction, un détournement de la réalité, une hypothèse enchantée, la trace d'un regret.

    Pour Brigitte Giraud, il s'agit de faire le tour ultime de ces "si", avant de signer la vente de cette maison, achetée vingt ans plus tôt avec son mari Claude.
    Il n'a jamais habité cette maison. Le lendemain de la signature, sur un coup de tête, il empruntait une moto qui n'aurait pas dû être là à ce moment là et se tuait avec trois kilomètres plus loin.

    Brigitte Giraud, avec une obsession du détail sidérante, retrace avec précison cet enchainement de faits plus ou moins signifiants ou insignifiants qui amène à l'inéluctable accident, et ce faisant, construit à leur couple un magnifique tombeau littéraire.

    "Et si je n'avais pas voulu vendre l'appartement, Si je ne m'étais pas entêtée à visiter cette maison, si mon grand-père ne s'était pas suicidé au moment où nous avions besoin d'argent, si nous l'avions pas eu les clés de la maison à l'avance, si...."

    Brigitte Giraud nous livre un récit de deuil d'une telle intensité dans ce récit de deuil, qu'il en devient d'une folle énergie vitale, et c'est d'une grande beauté.


  • par (Libraire)
    24 août 2022

    Retour de kick

    Il y a un moment possible où un traumatisme ancien revient nous visiter. Ici, la maison va être détruite et laisser la place à une route. Une sorte d'accident de la route en somme. Il en rappelle un autre, 20 ans plus tôt, qui a provoqué la mort du compagnon de l'autrice. Un traumatisme qui devient un livre où tout, enfin, prend une place, au-delà de l'injustice et de la malchance. La tristesse reste, mais elle repose en paix, et la vie peut reprendre.


  • par (Libraire)
    24 août 2022

    Et si...

    L'auteure revient sur la mort accidentelle de Claude, son compagnon adoré, père de son enfant. Elle épuise toutes les circonstances qui auraient pu empêcher ce drame. « Et si? ». Cette expérience obsessionnelle devient cathartique et ludique. « Vivre vite » est un texte sensible sur le deuil et sur le chemin à trouver pour vivre encore.