Le voyant

Le voyant

Jérôme Garcin

Gallimard

  • par (Libraire)
    14 mai 2015

    L'aveugle éblouissant

    Jerôme Garcin rend un hommage émouvant et mérité à Jacques Lusseyrand : injustement oublié de l'Histoire, ce résistant de la première heure, devenu aveugle par accident à l'âge de huit ans, nous impressionne par son courage, sa droiture et ses engagements. Marié plusieurs fois, sa vie aussi incroyablement riche en amour.
    Plus qu'une biographie romancée, c'est un vibrant hommage que l'auteur rend à son personnage dont on sent qu'il le côtoie et l'aime depuis longtemps.
    Une magnifique leçon de vie.


  • par (Libraire)
    24 février 2015

    Un très beau portrait

    C'est sous la belle plume de Jérôme Garcin que l'on découvre dans ce roman l'incroyable et véridique destin de Jacques Lusseyran, résistant et aveugle.

    En effet, ayant perdu la vue à l'âge de 8 ans, il a cependant mené de brillantes études grâce à son intelligence et sa curiosité intellectuelle qui va d'ailleurs l'amener à apprécier la culture germanique.

    Cependant, meneur plutôt que mené, il choisit de s'engager dans la Résistance et fédère autour de lui de nombreuses personnalités.

    Déporté en 1943 puis libéré en 1945, il va s'exiler aux Etats-Unis où il mènera une carrière d'enseignant et où son expérience de la guerre sera vivement respectée (au point d'ailleurs que Martin Scorcese envisage de réaliser un film sur sa vie).

    Entre une vie personnelle chaotique et ses aspirations d'écrivain, Jacques Lusseyran reste toujours égal à sa philosophie personnelle, celle qui lui fait vivre sa cécité non pas comme un handicap mais comme un bienfait.

    Un très beau portrait d'un homme résolument optimiste.


  • par (Libraire)
    21 février 2015

    Pourquoi un tel oubli ?

    Comment un tel personnage a pu échapper aux mailles de l'histoire ?
    Pourquoi est-il resté dans l'oubli ?
    Comment cet homme a-t-il pu résister à cette vie qui fut la sienne ?
    Cette vie, c'est celle de Jacques Lusseyran. Devenu aveugle à l'âge de 8 ans, résistant, déporté à Buchenwald, puis écrivain, Jérôme Garçin nous narre ici le très beau portrait d'un homme qui a trouvé la lumière de sa vie au coeur de sa cécité...
    Bouleversant, la puissance qui se dégage de cette vie brève nous ouvre les yeux sur un homme qui mérite enfin, cette mise en lumière.


  • par (Libraire)
    14 février 2015

    Coup de coeur de Hélène

    Le voyant, un titre qui peut sembler étrange pour évoquer Jacques Lusseyran, figure de la Resistance et aveugle depuis ses 7 ans. Pourtant, c’est un portrait tout en lumière à travers les heures sombres de l’Europe que dresse l’auteur. Beau et touchant…


  • 27 janvier 2015

    Un aveugle dans la lumière

    Curieuse vie que celle de Jacques Lusseyran, cet écrivain et homme de lettres français né en 1924 et largement méconnu aujourd’hui. Curieux destin en effet que celui de cet aveugle, entré très jeune dans la Résistance et qui a miraculeusement survécu à Buchenwald. Cette vie étonnante, héroïque et riche d’enseignements, l’écrivain et critique littéraire Jérôme Garcin a décidé de l’évoquer aujourd’hui dans un livre.

    Jacques Lusseyran a perdu la vue à l’âge de huit ans, à la suite d’un banal accident. Son handicap ne l’a pourtant pas empêché de réussir brillamment sa scolarité puisque, adolescent, on le retrouve lycéen à Louis-le-Grand. Mais la guerre éclate et en 1941, alors qu’il est tout juste âgé de dix-sept ans, Jacques Lusseyran fonde et prend la tête d’un groupe de résistants, les Volontaires de la liberté, composé d’étudiants très actifs. Ainsi, des jeunes gens choisissent pour chef ce jeune homme aveugle, doté semble-t-il d’un incroyable charisme, et de l’avis de tous capable de deviner mieux que personne, aux intonations de la voix, qui est fiable et qui ne l’est pas. Malheureusement, quelques temps plus tard le réseau tombe et Jacques Lusseyran est déporté à Buchenwald. Plus tard, il racontera son expérience dans un livre : « Et la lumière fut ».

    Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u


  • par (Libraire)
    19 janvier 2015

    Jacques Lusseyran, aveugle, résistant, auteur, héros de la résistance, qui s'en souvient ? Avec Le Voyant, Jérôme Garcin souhaite faire revivre la mémoire de celui que la France a oublié, son souvenir demeurant cependant Outre-Atlantique.

    Aveugle à huit ans, la peur fait place à la la joie lorsqu'il comprend que la lumière n'est pas extérieure mais intérieure. Dès lors, il perçoit le monde à sa façon. Jacques est un homme cultivé, intelligent et bon, qui entrera à sa façon dans la résistance. C'est son histoire que Jérôme Garcin nous livre aujourd'hui.

    Un roman qui donne envie de relire ou découvrir l'autobiographie de Jacques Lusseyran : Et la lumière fut.