Le roi n'avait pas ri, Roman
par (Libraire)
26 mars 2021

Biographie romancée de Triboulet qui fut bouffon des rois Louis XII et François Ier. C'est l'occasion pour l'auteur d'aborder le thème du rire et de sa relation au pouvoir car un fou peut tout dire ou faire, même (et surtout) se moquer du souverain, jusqu'à la blague de trop, comme l'apprendra Triboulet. Né dans une famille miséreuse, difforme, laid, Triboulet est la risée de tous jusqu'au jour où il deviendra le bouffon du roi. Il apprendra à lire, à penser, il se moquera des personnages les plus puissants de la cour. Outre son côté caustique, l'auteur nous fait éprouver de la tendresse pour ce personnage dont l'histoire hors norme se finit sur une touche optimiste.
Un bon moment de lecture !

La trajectoire des confettis, Roman

Roman

Éditions du Sous-sol

22,90
par (Libraire)
25 mars 2021

Roman choral qui s’articule autour de trois frères et de plusieurs époques, de 1899 à 2027. Tels des confettis les nombreux personnages de ce romans e débattent dans leur quotidien amoureux. Si au début le récit s’éparpille au gré des personnages, l’histoire forme bien un tout.
Un roman sur le sexe, l’amour mais bien loin des clichés. Premier roman réussi d'une autrice québécoise à suivre !

L'Hôtel de verre
par (Libraire)
18 mars 2021

«Et si vous avaliez du verre brisé ?»

Dans les années 2000, un hôtel de luxe au milieu de nulle part, dans la région de l'île de Vancouver. Un mystérieux graffiti est effacé avec diligence par un employé de l'hôtel, avant la venue du grand patron : «Et si vous avaliez du verre brisé ? » Il y a mieux comme message de bienvenue… Par de multiples flashbacks, l'autrice raconte l'histoire de différents personnages dont le destin va se jouer le jour où ce graffiti apparaît : Vincent (c'est une femme) la jolie barmaid qui veut changer de vie, Jonathan Alkaitis le milliardaire, Paul, le cousin paumé de Vincent et quelques autres… Tous et toutes sont liés à Alkaitis et les actes de ce dernier auront des répercussions terribles et irrémédiables.
Lire un roman d'Emily St John Mandel, c'est entrer dans un univers mélancolique et parfois fantastique, et même si la mélancolie prédomine, l'autrice n'en oublie pas la dureté de la vie et son récit vous imprègne sans qu'on sache vraiment comment.
Habitués.ées de l'univers Stjohnmandelien, vous ne serez pas déçus, et les autres, vous aurez la chance de découvrir une autrice à la force tranquille marquante et originale.

Kasso
par (Libraire)
18 mars 2021

Originaire de Besançon Jacky Toudic doit y retourner pour s'occuper de sa mère atteinte d'un Alzheimer précoce et carabiné. Jacky ne travaille pas, il vit d'escroqueries, en utilisant sa ressemblance avec l'acteur Mathieu Kassovitz.
Comme il doit payer beaucoup d'argent pour régler l'ehpad dans lequel vit sa mère, Jacky imagine une arnaque d'ampleur pour se faire beaucoup de pognon…
Chez Jacky Schwartzmann, ça picole du grand cru dans une morgue et ça fume des joint avec sa daronne.
Un roman noir très drôle, qui égratigne les cons et les puissants (qui parfois sont les 2 en même temps), avec des personnages pas piqués des hannetons (entre Elder, l'ami d'ami complotiste corse et la maman qui fume des pétards et qui croit que son fils est Nagui), qui ne sont pas sans rappeler ceux d'Hannelore Cayre (La daronne, Commis d'office). Jubilatoire !

Âge tendre
par (Libraire)
30 juillet 2020

Le monde selon Clémentine Beauvais est un monde meilleur où le président de la France est une présidente ! Et la présidente a rendu obligatoire un service civique de 10 mois pour les élèves de troisième/seconde. Ce service doit impérativement se passer dans une région autre que celle où habite l'élève.
C'est ainsi que Valentin Lemonnier, vivant à Albi, se retrouve dans une unité s'occupant de personnes souffrant d'Alzheimer à Boulogne-sur-Mer. Et l''unité Mnémosyne a cette particularité de faire vivre ses pensionnaires dans la reconstitution d'un village des années 60...
Un roman drôle, émouvant, avec un héros qui va s'épanouir et se révéler grâce aux pouvoirs enchanteurs des chansons de Françoise Hardy !!!
Un bonheur de lecture comme tous les autres romans de Clémentine Beauvais, qui donneraient la banane à tous les dépressifs.
À partir de 13 ans et jusqu'à 103 ans.